Prêt pour l'avenir? Quelques conseils…

Vous en avez beaucoup entendu parler ces derniers mois: votre profession est en pleine évolution. Peut-être vous êtes-vous déjà penché sur la question et peut-être avez-vous déjà effectué des changements – petits ou moins petits – dans votre façon de travailler. C'est une bonne chose, nous sommes contents de l'entendre. Ou vous trouvez que ça n'a pas de sens? Vous avez plus qu'assez de travail et vous ne voyez pas pourquoi changer les choses? Nous mettons les points sur les i et nous essayons de vous prouver dans un premier article que l'évolution est inéluctable. Plus tard, TaxWorld discutera aussi avec une personne spécialisée dans le marketing des professions libérales et nous approfondirons l'aspect commercial de votre profession. Car marketing et ventes feront désormais partie de votre travail. En espérant que vous prendrez le train en marche.

Du changement ?

Le changement repose sur quantité d'aspects. L'évolution rapide de la technologie n'en est qu'une facette. L'e-invoicing et l'automatisation qui va de pair, les clients qui veulent assumer eux-mêmes certaines tâches et qui ne manqueront pas de le faire… entraînent une diminution de votre travail de traitement des chiffres. D'autre part, vos clients expriment de nouvelles attentes: ils sont de plus en plus exigeants et veulent que leur comptable remplisse un rôle de conseil. Cette demande s'exprime déjà aujourd'hui et certains cabinets néerlandais, notamment, y donnent suite. Citons, à titre d'exemple, un cabinet situé aux Pays-Bas qui épaule non seulement le client par des conseils comptables et fiscaux (les classiques), mais dispose aussi d'une équipe de partenaires, permettant au client de bénéficier facilement de l'assistance d'un planificateur financier, d'un avocat, d'un spécialiste du marketing, etc. L'accent est mis sur la croissance et le cabinet d'expertise comptable y a ajusté son modèle de fixation des prix: le client qui se développe, paie un peu plus pour les prestations de services du cabinet, tandis qu'en l'absence de croissance, le cabinet participe au dommage et ses prix sont moins élevés.

Ce n'est là qu'un exemple (plutôt aventureux) et ce n'est probablement pas le modèle que vous suivrez, mais nous en retirons déjà deux enseignements: l'importance croissante de votre modèle de fixation des prix et la collaboration avec d'autres professionnels des chiffres et/ou professions liées.

Fini de facturer à l'heure

Croyez-vous encore dans le modèle de fixation des prix selon lequel vous facturez à votre client le temps de travail que vous avez presté pour lui? Des tas de gens ne seront pas d'accord avec vous. Ils sont convaincus qu'il faut prévoir un autre modèle, mais difficile de dire en quoi ce modèle doit consister. Par contre, il ne doit pas s'agir d'un modèle qui fait payer moins à vos clients pour les prestations de services que vous leur offrez. Au contraire …

Collaborer: un impératif

L'avenir est au travail en réseau. Dans un monde qui évolue vite, avec une législation qui se complexifie sans cesse, il est de plus en plus difficile – et stressant – de suivre toutes les modifications. Vous est-il déjà arrivé qu'un de vos clients vous parle d'une nouvelle mesure, article de presse à l'appui, et vous demande: pourquoi ne le faites-vous pas pour moi? Peut-être qu'à ce moment-là, vous ne connaissez même pas encore les détails de la mesure, parce qu'il est impossible de toujours tout savoir, parce que vous n'avez pas toujours le temps de lire la littérature spécialisée, etc. Mais devez-vous vraiment tout connaître? Des voix s'élèvent en faveur de la spécialisation. Plus encore, une enquête que l'IPCF a menée plus tôt dans l'année auprès de ses membres, a démontré qu'un quart des comptables(-fiscalistes) travaillaient déjà en tant que spécialistes ou avaient l'intention de se spécialiser. Une spécialisation, c'est bien beau. Mais un réseau bien développé, que ce soit sous une forme officielle ou non officielle, devient alors important. Il vous permet de vous spécialiser dans certaines connaissances ou activités, tout en faisant appel à votre réseau pour les questions pour lesquelles votre client a besoin de votre aide et qui ne relèvent pas de votre domaine d'expertise. Il vous permet d'optimiser votre rôle de personne de confiance.
Et dans ce contexte, le choix des partenaires au sein de votre réseau est essentiel. Ce qui est vrai dans votre vie privée, l'est ici aussi: il vaut mieux être seul que mal accompagné.

Un métier monotone? Mais non!

Vous l'avez remarqué: votre profession est en pleine évolution et il y a tant à dire et à apprendre. Les changements vous permettent d'évoluer vous-même, de grandir, … Et comme l'a dit un jour John F. Kennedy: “Change is the law of life. And those who look only to the past or present are certain to miss the future”. C'est tout à fait d'application ici. Vous relevez le défi? Plus personne n'osera dire qu'une image de monotonie colle à l'expert-comptable?

BIBF  Vous souhaitez en savoir plus? N'hésitez pas à vous inscrire à la journée d'étude “Marketing, techniques commerciales, nouvelles technologies au service du comptable-fiscaliste!”, que l'IPCF organise le 6 novembre.
La journée d'étude coûte 1 euro pour les membres et stagiaires IPCF et 25 euros pour les non-membres.
Le programme complet et les modalités d'inscription se trouvent sur le site internet de l'IPCF.

Publié 20-10-2014

  187