Les volontaires mobilisés durant la crise bénéficient également d’un plafond plus élevé de défraiement

Publié 09-09-2020

Si les volontaires ne reçoivent logiquement pas de rémunération, ils peuvent malgré tout être remboursés des frais qu’ils prennent eux-mêmes en charge dans le cadre de leur bénévolat, dans les limites d’un défraiement forfaitaire annuel plafonné. Ceux d’entre eux qui ont participé à des activités liées à la gestion de la crise du coronavirus COVID-19 bénéficient d’un plafond annuel augmenté.

Le plafond augmenté aux volontaires qui ont été effectivement déployés dans les entreprises

  69