Déclaration 2017 : suivez le guide !

Une nouvelle fois, L’Avenir et Wolters Kluwer allient leur expertise pour vous aider à remplir votre déclaration fiscale. Même si Taxonweb et la déclaration simplifiée facilitent la tâche, il n’en reste pas moins que le formulaire contient des centaines de codes et qu’un petit coup de main pour s’y retrouver peut faire du bien.

Quelques chiffres tout d’abord, pour vous aider à cerner les enjeux de cette nouvelle déclaration. Elle concerne les personnes physiques 2017 (revenus 2016) et compte 75 codes de plus que celui de l’an dernier (contre un accroissement de 43 codes en 2015 et 38 codes en 2016), ce qui fait un total de 885 codes. Ce taux record est notamment dû à la complexité du régime fiscal des emprunts hypothécaires, la prolifération d’impôts sur les revenus mobiliers, la taxe sur la spéculation, les incitants fiscaux pour le personnel horeca et les personnes en RCC (anciennement prépension). Bref, pas que du négatif.

Mais comment s’y retrouver ?

Nos experts fiscaux ont passé en revue, dans les textes qui suivent, l’essentiel des nouveautés et les points auxquels il faut être attentif pour arriver à bon port dans le dédale des cases.

Les formes et dates de remise

Papier ou en ligne ?


Vous avez deux possibilités pour déposer votre déclaration.

– La déclaration en ligne, via Taxonweb, en vous identifiant par carte d’identité électronique, Token, lecteur de carte sans fil ou code unique via une application mobile.
– La déclaration papier, à renvoyer par la poste.

Déclaration simplifiée

Depuis quelques années, l’administration envoie des propositions de déclaration simplifiée aux contribuables pour lesquels elle possède toutes les informations sur les revenus. C’est notamment le cas des pensionnés et des personnes bénéficiant de revenus de remplacements. Ces propositions sont envoyées en mai (cette année elles ont été envoyées entre le 2 et le 22 mai 2017). Si toutes les informations sont correctes, vous n’avez rien d’autre à faire. Votre impôt sera enrôlé sur cette base. En revanche, si vous avez d’autres éléments à ajouter, vous devez rentrer une déclaration fiscale en respectant les dates de remise cidessous.

Les dates à retenir

– Déclaration papier : au plus tard le 29 juin 2017
– Aide au remplissage : au plus tard le 30 juin 2017
– Modification de la proposition de déclaration simplifiée par la poste : au plus tard le 29 juin 2017
– Déclaration via Taxonweb : au plus tard le 13 juillet 2017
– Modification de la proposition de déclaration simplifiée par Taxonweb : au plus tard le 13 juillet 2017
– Déclaration via votre mandataire : au plus tard le 26 octobre 2017

Si vous n’avez pas rentré votre déclaration à temps, vous risquez une amende ou un accroissement d’impôt.

Conseils

Nous vous conseillons de procéder via Taxonweb. En effet, la liste des avantages est plutôt longue : certaines de vos données déjà préremplies, une aide en ligne au remplissage, un traitement
plus rapide de votre déclaration, des simulations du montant de vos impôts avec optimalisation possible. Si vous déposez votre déclaration via Taxonweb, n’oubliez pas de joindre certaines pièces à votre déclaration (détail des frais professionnels, attestations assurance-vie individuelle, attestations emprunt hypothécaire, etc.). Non obligatoire, cet envoi facilitera grandement le traitement de votre déclaration.

Pratiquement parlant, l’envoi de ces annexes se fait par fichier attaché. Dans tous les cas, vous devez toujours conserver les pièces justificatives en vue d’une éventuelle demande de l’administration.

Publié 14-06-2017

  201