50% des comptables-fiscalistes accordent de l’importance à l’empreinte numérique de leur cabinet

En mai 2018, l’Institut professionnel des comptables et fiscalistes agréés (IPCF) a mené une enquête auprès de ses 6000 membres et stagiaires. 843 d’entre eux ont participé au sondage. L’objectif ? Mesurer l’empreinte digitale d’un comptable(-fiscaliste) ainsi que son évolution. Afin d’y parvenir, l’Institut a intégré dans le sondage deux questions déjà posées en 2013 dans le cadre d’une précédente enquête.

« A l’IPCF, nous partageons ce constat : le net fait partie intégrante de l’exercice de la profession. Il importe, pour nos membres, de comprendre les opportunités et les risques d’internet pour en faire le meilleur usage. », explique Mirjam Vermaut, Présidente de l’IPCF.

 

Une enquête exclusive (résultats en fin de communiqué)

Frédéric Delrue, Vice-Président de l’IPCF : « En comparant les résultats de notre enquête-flash de 2018 avec ceux de 2013, nous sommes ravis de constater que nos membres sont de plus en plus nombreux à disposer d’un site internet et à être actifs sur les médias sociaux. A l’IPCF, nous sommes veillons à accompagner les comptables(-fiscalistes) face aux enjeux d’internet et des médias sociaux ».

  • Site internet: 49% des comptables(-fiscalistes) ayant participé à l’enquête disposent d’un website. Ils étaient 31% en 2013. Cette évolution indique que la transformation digitale est bien amorcée.

  • Réseaux sociaux: 36% des participants à l’enquête sont présents sur les réseaux sociaux dans un cadre professionnel pour 17% en 2013. En comparant ces pourcentages, on observe que le canal de marketing « social media » connaît un essor croissant.

  • Empreinte numérique : la réputation digitale d’un cabinet comptable est un point d’attention nouveau pour les membres de l’IPCF. Ils sont 50% à y accorder de l’importance. Gageons que ce taux va encore augmenter dans les années à venir.

 

Enquête « Le comptable-fiscaliste et son empreinte numérique »

(843 participants) (FR & FR)

 

  1. Disposez-vous d’un site internet pour faire connaître votre activité professionnelle ?

 

oui

49 % ( en 2013 : 31 % )

non      

51 % ( en  2013 : 68 % )

sans avis

0 % ( en  2013 : 1  % )

 

  1. Utilisez-vous les réseaux sociaux professionnels (Linkedin, etc.) pour faire connaître vos services ?

 

oui

36 % (en  2013 : 17 % )

non      

58 % ( en  2013 : 74 % )

non, mais j’envisage d’avoir recours aux médias sociaux

6 % ( en  2013 : 9 % )

 

  1. 3. Accordez-vous de l’importance à la réputation digitale de votre cabinet?

 

oui

50 %     

non      

32 %

sans avis

18 %

 

  191